facebook    instagram    pinterest

Taille du texte: +

Quitter le salariat et se lancer dans l'artisanat

Ca y est je l'ai fait ! Et ça y est je n'ai plus la maudite boule au ventre du dimanche soir qui avait même tendance à s'inviter un peu tous les soirs les derniers temps ...

Cela fait maintenant 3 mois que je ne suis plus ingénieur en développement, depuis le 8 Août plus exactement.

 

Après de chouettes vacances en Août, je travaille à présent de chez moi. D'ailleurs la rentrée a été un peu bizarre, après avoir amené les enfants à l'école et chez la nounou, mon compagnon parti au travail, voilà, moi j'attaquais ma nouvelle vie, seule à la maison.

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à prendre mes marques au début et d'ailleurs je continue encore à améliorer ma manière de travailler et de m'organiser chaque jour.

Ce n'est pas si simple en fait de se retrouver seule toute la journée, à la maison, sans collègues, sans contraintes horaires, sans deadlines ...

Parce que finalement ce que j'ai trouvé et trouve encore de plus compliqué c'est de savoir ce qu'il faut que je fasse !

Et oui, ça paraît bête hein ?! Et pourtant il est bien là mon plus gros souci : "Bon, je fais quoi maintenant ?"

Je suis au début de mon activité, même si cela fait maintenant quelques années que j'ai un site internet et que je montre mes créations sur la toile, ça ne compte pas vraiment, ce n'était pas mon gagne-pain, c'était un loisir, si j'avais envie je m'y mettais sinon je ne faisais rien, bref je pouvais faire ce que je voulais.

Aujourd'hui aussi je veux faire ce que je veux mais dans le but quand même de faire grandir ma marque, de me faire connaître pour ensuite pouvoir vivre de cette activité.

Parce que non, je ne vis pas encore de cette activité (dédicace à toutes les personnes avec leur "Alors, ça marche ta mosaïque ?"...)

Et bien non, après tout juste 3 mois, je ne vis pas de cette activité. Et vous voulez que je vous dise, je pense que dans 1 mois, 3 et même 6 mois je ne vivrais pas encore de mon activité !

J'ai la chance d'avoir quitté mon travail via une rupture conventionnelle de contrat, ce qui veut dire que grâce au chomage, j'ai le temps de faire grandir mon activité sans crainte du manque d'argent.

Parce que oui, ça peut paraître dingue mais j'ai envie de prendre le temps !

Je n'ai pas quitté le salariat pour me retrouver à pratiquer une activité de laquelle je serais esclave, non ce n'est pas ça le but.

Alors le but c'est quoi ? M'éclater, kiffer la vie, faire ce que j'aime et en plus gagner de l'argent avec ! Ambicieux hein ?!

Alors voilà ça commence par créer car je n'ai que peu de stock en fait, trouver mon style, me faire connaître, trouver des salons, postuler à ces salons, ...

Plus concrètement ...

J'ai retrouvé le chemin de l'atelier et pas de doute, j'aime ça créer, mettre de la musique en fond et jouer avec les couleurs et les morceaux de verre et de faïence et salir mes mains de joint noir.

Je m'amuse aussi beaucoup avec la photo et la video ... Photos de mes créations, mises en scène, compositions, videos à l'atelier, des making-of.

Je tente de nouvelles expériences en intégrant notamment du bois dans mes créations et j'aime beaucoup ça ! Oui ça me plaît, j'aime bricoler, scier, visser, poncer, peindre et je pense, non je suis sûre en fait, que le bois sera de plus en plus présent dans mes créations.

J'y vois plus clair dans la manière dont je veux diffuser ma marque, à qui, où, comment, ...

Bref, je me sens bien, je pense n'avoir jamais été aussi épanouie, sur mon chemin et je sais que ce n'est que le début ! :)

 

Pour suivre au plus près mon aventure,

 

[Commande] Pythagore en mosaïque
[Création] Mon dernier tableau "The paper boat"

Commentaires

 
Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
dimanche 20 août 2017

En naviguant sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.